A.B.C.Informatiques Index du Forum
A.B.C.Informatiques
Informatiques pour tous.
 
A.B.C.Informatiques Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: DICO DU SAT ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A.B.C.Informatiques Index du Forum -> Discution satelite
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
alain7167
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2008
Messages: 61
Localisation: Belgique
Masculin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 65
Moyenne de points: 1,07

MessagePosté le: 20/07/2008, 19:46    Sujet du message: DICO DU SAT Répondre en citant

DICO du Sat 
Nous avons rassemblé sur cette page les termes les plus utilisés en matière de " language sat " en espérant que ce petit lexique vous soit utile.
- A - 
Arabsat 
Organisation arabe de télécommunication par satellite dont le siège est à Riyad en Arabie Saoudite. Elle exploite actuellement trois satellites, Arabast 2A à 26° Est, dont les programmes sont diffusés en bande C et KU, Arabesat 2B à 31° Est, diffusant en bande C, et le petit dernier Arabsat 3A, en bande KU. 
Astra 
Nom des satellites exploités par la SES (Société Européenne des satellites), dont le siège est à Betzdorf, au Luxembourg. Pas moins de huit satellites sont actuellement "copositionnés" à 19,2° Est, alliant diffusion analogique et numérique. La SES exploite une deuxième position orbitale à 28,2° Est, pour le marché britannique. 
Azimut (AZ)Donnée exprimée en degrés. Elle concerne la position d'un satellite par rapport au Sud, en partant du principe que le sud magnétique, repéré par le méridien 0, dit de Greenwich, représente 0°. Par extension, le terme s'applique à la monture d'antenne, permettant à la parabole de se déplacer dans les plans horizontaux (azimut) et verticaux (élévation ou site). Selon les régions, les réglages de ces paramètres varient.
- B - 
BalayageAuto-tuning ou scan en anglais. Dans le vocabulaire relatif aux récepteurs satellite, utilisé pour désigner le dispositif électronique, qui, lors de la recherche et de la mémorisation des canaux diffusés sur un satellite, permet de trouver automatiquement les principaux canaux captés, soit, sur un satellite, par balayage des fréquences, soit sur l'ensemble des satellites, par un balayage de l'arc des satellites, puis des fréquences de chacun des satellites.
BetaCrypt
Système de cryptage développé par BetaResearch (société du groupe Kirch) pour remplacer l'Irdeto dans le bouquet Premiere World (bouquet issu de la fusion de Premiere et DF1). Après la faillite du groupe Kirch, les activités de développement de contrôle d'accès de BetaResearch ont été reprises par Comvenient.
Bird
Mot anglais désignant familièrement un satellite. Le terme a été repris pour qualifier la nouvelle génération de satellites Eutelsat, Hot Bird.
BISS
Basic Interoperable Scrambling System ( BISS) : Norme de cryptage profesionelle
Bouquet
On parle de package en anglais. En télévision, désigne un ensemble de chaînes, diffusées et commercialisées sous la même bannière et dans un même pays. Il se divise généralement en bouquet de base ou basique, premier niveau d'accession aux programmes, comportant une dizaine, voire une vingtaine de chaînes ou plus, et d'options thématiques (ciména, sport, musique, etc.) ou de services (téléchargement, programmes à la carte, etc.) nécessitant un paiement supplémentaire.
Bruit
En audio-vidéo. Elément pertubateurs affectant la qualité du signal, lors de son transport. Leur variation est fonction des caractéristiques du matériel de réception et des conditions de transport. Ils se traduisent par du souffle et de la distorsion dans le son et un décrochage de l'image, de la neige et des coupures de chrominance. En numérique, ils se caractérisent par une pixelisation de l'imagen des coupures et une dégradation du son
- C - 
CanalPortion de bande précise, dans laquelle est transmis un signal spécifique. La largeur de bande d'un canal de télévision est par exemple de 6 MHz aux États-Unis et de 8 MHz en Europe sur le câble et en réception hertzienne. Sur les satellites, elle peut atteindre au total 27, voire 36 ou 72 MHz. À ne pas confondre avec chaîne ou répéteur.
CATV
Community Antenna Television. Expression anglaise désignant une installation collective de réception satellite ou de télédistribution collective.
Clair
Se dit d'un signal audio ou vidéo qui n'est pas crypté, codé ou brouillé et dont la réception est à accès libre et autorisé.
Coaxial
Utilisé dans l'expression câble coaxial. Il est composé d'un fil conducteur principal et central isolé (point chaud), d'une tresse, ou blindage, également conductrice (masse), qui forme une gaine pour le premier conducteur et qui est protégée par un isolant. Ce câble est utilisé pour transmettre des signaux hautes fréquences. Il relie la parabole au démodulateur et ressemble à du câble d'antenne traditionnel, mais est bien plus performant que ce dernier. L'impédance du coaxial satellite est généralement de 75 ohms.
Code secret
Code généralement à quatre chiffres, utilisé sur certains récepteurs pour limiter l'accès à des menus particuliers de contrôle ou de configuration.
Conax
Système de cryptage qui est développé par Telenor.
Contrôle parental
Permet aux adultes de contrôler, et éventuellement d'empêcher, l'accès de certains types de programmes à un auditoire sensible (enfants, adolescents...). Un programme sous contrôle ne peut être accessible qu'au moyen d'un code secret.
Coupleur
Circuit ou connecteur, qui permet de véhiculer simultanément deux signaux radioélectriques sur un seul câble.
Cryptoworks
Contrôle d'accès utilisé en numérique et développé par Philips.
- D - 
DécodeurAppareil restituant un signal d'origine tel qu'il est avant son encodage. Dans sa signification première, le décodeur concerne les standards de transmission, le Mac ou encore le Mpeg. Par extension, il désigne également les contrôles d'accès, Cryptoworks, Irdeto, Mediaguard, Viaccess, Eurocrypt, Videocrypt, Nagravision, etc. Il existe autant de types de décodeurs que de natures d'embrouillage.
Démodulateur
Aussi appelé récepteur ou par extension tuner satellite. Cet appareil peut recevoir un signal modulé en hautes fréquences et le transformer en informations basses fréquences. En réception satellite, il permet l'obtention des signaux audio, vidéo et données véhiculés par une onde porteuse, afin de les restituer via les circuits du téléviseur, de la chaîne Hi-Fi, voire d'un ordinateur ou d'une console de jeux.
DiSEqC
Protocole de standardisation des commandes et dialogues entre les différents éléments d'un système de réception satellite. Ce Digital Satellite Equipment Control (DiSEqC), que l'on pourrait traduire par contrôle numérique de l'équipement satellite, a été élaboré par Eutelsat. Son principe est fondé sur un bus informatique de communication véhiculé par le câble coaxial. Il peut remplir plusieurs fonctions, qui dépendant de la version utilisée : de la plus simple, mini-DiSEqC, pour commuter entre deux LNB, à la plus élaborée 2.1, pour une communication plus complexe. De nombreux récepteurs analogiques ou terminaux numériques sont équipés de ce protocole. Voici les niveaux principaux : Mini-DiSEqC ou Tone burst (= Impulsion de tonalité) = ensemble de commandes pour exécuter la commutation entre 2 têtes LNB au maximum. [En effet le "tone burst" est hors du standard DiSEqC, mais il est compatible avec DiSEqC 1.0]. DiSEqC 1.0 = ensemble de commandes pour exécuter la commutation parmi 4 têtes LNB au maximum. DiSEqC 1.1 = ensemble de commandes pour exécuter la commutation, en cascade (= répétition DiSEqC), parmi 16 têtes LNB au maximum. DiSEqC 1.2 = ensemble de commandes pour la gestion d'un système motorisé (fonction positionneur d'antenne). Toutes les commandes DiSEqC sont envoyées, par le démodulateur, sur le câble coaxial. Chaque niveau DiSEqC incorpore tous les niveaux DiSEqC inférieurs. Autrement dit: - si votre démodulateur est DiSEqC 1.2-compatible, il est aussi capable d'engendrer toutes les commandes comprises en DiSEqC 1.1, DiSEqC 1.0 et Mini-DiSEqC; - si votre démodulateur est DiSEqC 1.1-compatible, il est aussi capable d'engendrer toutes les commandes comprises en DiSEqC 1.0 et Mini-DiSEqC. Mais il ne peut pas gérer un système motorisé, car il ne dispose pas des commandes DiSEqC 1.2.
- E - 
ElévationOu site. Se rapporte à un angle. Dans le plan vertical, l'angle d'élévation est mesuré entre l'horizon (le point zéro) et le satellite visé. En France, la plupart des satellites ont un angle d'élévation compris entre 20 et 40°. Cet angle varie suivant la latitude et la longitude du lieu de visée.
Eurocrypt
Mode de cryptage utilisé en association avec le standard de diffusion Mac. Il a été choisi par un grand nombre de chaînes nordiques, certaines transmettant des programmes en 16/9, et quelques chaînes pornographiques. Il existe plusieurs versions de l'Eurocrypt (M, S, S2). Le Viaccess est l'appellation commerciale de son développement en numérique, réalisé par France Télécom.
Eutelsat
European Telecommunications Satellite Organization. L'Organisation européenne de télécommunications par satellite est chargée de gérer les satellites qui lui appartiennent, pour le compte des pays membres de l'exploitation. Son siège est à Paris. L'organisation occupe actuellement quatre positions orbitales.
- F - 
FlashageOpération consistant à charger un programme informatique ( logiciel) dans une mémoire. Pour les terminaux numériques le mot "flashage" est couramment utilisé pour désigner le téléchargement d'un logiciel pirate en remplacement et/ou en complément du logiciel original .
Free to Air ( F T A )
Expression anglaise pour désigner les chaînes en clair. Ainsi un terminal "Free To Air" ( FTA) est un terminal qui ne peut recevoir que les chaînes en clair.
Freeze ou " Gel d'image "
En diffusion numérique par satellite, lors de problèmes de transmission, blocage de l'image vidéo, qui devient fixe, se fige. À ne pas confondre avec l'arrêt volontaire d'une image, fonction disponible sur les téléviseurs 100 Hz par exemple.
- G - 
Guide électronique des programmesEPG en anglais, abréviation d'Electronic Program Guide. Menu interactif accessible sur l'écran du téléviseur, permettant de consulter la liste des émissions diffusées à tout moment et sur diverses chaînes. En principe, il permet une recherche thématique des programmes, afin d'en faciliter le tri.
- H -  
- I - 
Irdeto 
Systèmes de cryptage mis au point par Nethold, avant son rachat par Canal+. Il est maintenant controlé par le groupe sud-africain Naspers. 
- J - K - 
- L - 
LedAbréviation anglaise de Light-emitting diode. Affichage lumineux (rouge, vert ou orange), présent sur les récepteurs et autres appareils.
LNB
Low Noise Block Downconverter. Voir convertisseur. Les hautes fréquences d'émission du satellite (exprimées en GHz) ne sont pas aptes à être reçues directement par le tuner d'un récepteur satellite. Elles doivent être converties en MHz : c'est le rôle du LNB (convertisseur à faible bruit), qui doit convertir la fréquence reçue et l'amplifier, en ajoutant de par ses composants électroniques un minimum de bruit parasite. Cette opération est effectuée par l'oscillateur local du LNB (OL), qui transforme la fréquence d'émission en GHz par la fréquence BIS (en Mhz). La BIS (Bande Intermédiaire satellite) est la fréquence qui peut être acceptée par le tuner du récepteur satellite : 950 à 2050 MHz pour les plus anciens et 950 à 2150 MHz pour les nouveaux modèles. Les fréquences d'émission en bande Ku sont situées entre 10,700 et 12,750 GHz, soit un écart de 2050 Mhz. Le tuner du récepteur, dans le meilleur des cas, peut accepter une différence de fréquence de 2150 MHz - 950 MHz, soit 1200 MHz. Si l'on désire recevoir l'intégralité de la bande Ku, l'amplitude n'est pas suffisante. Pour pallier ce problème, les fréquences sont donc partagées en deux groupes, la bande basse et la bande haute. La commutation entre les deux bandes peut se faire par deux moyens : Pour un LNB universel, le récepteur envoie un signal de commutation de 22 kHz via le câble coaxial (OL 9750 en bande basse, OL 10600 en bande haute); la polarisation est gérée par un voltage de 13 V en vertical et de 18 V en horizontal). Pour un LNB large bande, la bande basse est obtenue par l'envoi d'un voltage de 13 V, la bande haute par un voltage de 18 V (OL 9750 ou 10000 en bande basse, 10,750 ou 11000 en bande haute); la polarisation est gérée par un polariseur (magnétique ou mécanique) séparé. Ces oscillateurs ont des caractéristiques différentes selon les fréquences que l'on désire recevoir. Vous trouverez ci-dessous la méthode de calcul fréquence réelle (FR)/BIS pour chaque LNB. LNB avec Oscillateur local 9750 MHz (Bande Ku basse, LNB Universel, FSS ou full-band) BIS = FR en MHz - 9750 : Exemple : FR = 11,020 GHz ou 11020 MHz BIS : 11020 - 9750 = 1270 LNB avec Oscillateur local 10600 MHz (Bande Ku haute, LNB Universel avec signal 22 kHz) BIS = FR en MHz - 10600 : Exemple : FR = 12,420 GHz ou 12420 MHz BIS : 12420 - 10600 = 1820 LNB avec Oscillateur local 10000 MHz (Bande Ku basse, LNB FSS ou triple bande) BIS = FR en MHz - 10000 : Exemple : FR = 11,420 GHz ou 11420 MHz BIS : 11420 - 10000 = 1420 LNB avec Oscillateur local 10750 MHz (Bande Ku haute, LNB DBS, triple bande ou full-band) BIS = FR en MHz - 10750 : Exemple : FR = 12,420 GHz ou 12420 MHz BIS : 12420 - 10750 = 1670 LNB avec Oscillateur local 11000 MHz (Bande Ku haute, LNB Telecom ou triple bande) BIS = FR en MHz - 11000 : Exemple : FR = 12,420 GHz ou 12420 MHz BIS : 12420 - 11000 = 1420 LNB avec Oscillateur local 11475 MHz (Bande Ku haute, LNB Telecom) BIS = FR en MHz - 11475 : Exemple : FR = 12,522 GHz ou 12522 MHz BIS : 12522 - 11475 = 1047 LNB avec Oscillateur local 5150 MHz (Bande C) Dans le cas de la bande C, les fréquences d'émission couvrent la bande de 3,650 à 4,200 GHz. Pour obtenir la valeur de la bande intermédiaire satellite, il convient donc d'effectuer l'opération inverse : BIS = 5150 (fréquence de l'OL) - FR en MHz Exemple : FR = 3,847 GHz ou 3847 MHz BIS : 5150 - 3847 = 1303
- M - 
Mediaguard 
Initiallement développé par la SECA (Société Européenne de Contrôle d'accès, société commune entre Canal+ et Bertelsmann). Canal+ a ensuite racheté les parts de Bertelsmann et a créé Canal+ Technolgies. Fin septembre 2002, Thomson rachète les parts de Canal+ (89%) est devient le premier actionnaire avec 92% du capital. Quelques mois plus tard, Thomson revend le Mediaguard à Nagra-Kuldelski. Le Mediaguard est utilisé par tous les bouquets numériques du groupe Canal+ et sur le réseau cablé Numéricable. 
ModulateurCircuit émetteur. Pour un récepteur satellite ou un magnétoscope, ce circuit émet les signaux audio et vidéo sur une fréquence, suivant les standards et les normes de télévision terrestre. Raccordé directement à la prise antenne du téléviseur, le modulateur permet de traduire ces signaux dans les mêmes conditions qu'un émetteur hertzien terrestre.
MPEG
Moving Pictures Experts Group.Sous-groupe de l'International Standards Organisation (ISO) qui a développé un standard (MPEG-2) pour la compression numérique et l'émission en multiplex de signaux vidéo et audio.
MPEG 2
Norme pratiquement retenue dans le monde entier pour le codage des signaux de télévision numérique.
MPEG4-AVC (aussi appelé H.264)
Cette norme de compression audio et vidéo (AVC) améliore d’un facteur 2 le précédent standard MPEG-2, et s’adapte donc idéalement aux débits plus importants requis par la télévision haute définition.
- N - 
Nagravision 
Système de cryptage développé par la société suisse Nagra-Kudelski. 
NITAbréviation anglaise de Network information table. Tableau contenant les données techniques relatives (SR et PID) à la réception et à la reconnaissance par les récepteurs des programmes transmis. On parle aussi de Program map table (PMT). Le DVB-SI spécifie le système numérique d'informations nécessaire à l'identification des diffusions. Les obligatoires comprennent les Network information table (NIT), pour identifier le diffuseur, les Service description table (SDT), pour obtenir le nom des chaînes diffusées, les Event information table (EIT), qui permettent de donner des informations sur les programmes (résumés, etc.) et les Time and Data Table (TDT), pour obtenir la date et l'heure. Certaines sont facultatives, telles les Bouquet association table (BAT), les Running Association Table (RST) et Stuffing tables (ST).
- O - 
On Screen Display (OSD)En français, affichage sur écran. Expression anglaise se référant à un appareil qui utilise l'écran de télévision pour afficher ses différents menus, afin de faciliter les réglages ou son utilisation courante.
- P - 
ParaboleOu antenne parabolique. Collecteur d'ondes radioélectriques. Cette antenne utilise un réflecteur circulaire ou elliptique, de 35 cm à plusieurs mètres de diamètre. Elle concentre les signaux reçus en un seul point, que l'on appelle point focal. C'est l'endroit où doit venir se fixer la source et le convertisseur.
Patcher
Télécharger dans un terminal un logiciel pirate.
PCMCIA
Personal Computer Memory Card International Association.Module qui s'introduit dans les terminaux numériques disposant d'une interface commune. Il faut bien sûr disposer de la carte comprenant le contrôle d'accès correspondant pour décrypter les programmes.
PID
Vidéo ( PID V ) et audio ( PID A) . Abréviation de l'expression anglaise "Packet Identifiaction". Données envoyées dans le signal numérique permettant aux terminaux d'identifier un programme dans le flux numérique (Transport Stream).
Pixelisation
Ce terme provient du mot d'origine anglaise pixel, contraction de picture element, qui est le plus petit élément composant une image vidéo numérique. Plus le nombre est élevé, meilleure est la définition. Pixelisation signifie dénaturation d'une image restituée par un récepteur numérique. Le résultat se traduit par un effet « puzzle » à l'écran ou mosaïque, avant le traditionnel gel d'image voire disparition totale. Ce phénomène peut être dû à des problèmes de réception (signal, câble, boîtiers perturbateurs…).
Polarisation
Technique utilisée en radiodiffusion ou télédiffusion pour accroître la capacité de transmission sur une gamme. En polarisant les signaux, on peut rapprocher les fréquences d'émission les unes par rapport aux autres, en évitant la majorité des interférences, d'où une capacité doublée pour un encombrement identique en fréquence. Il existe deux types de polarisation, les orthogonales (horizontal et vertical) et les circulaires (droite et gauche). Chacune nécessite un type de polariseur spécifique.
PowerVu
Système de cryptage mis au point par Scientific Atlanta, qui est surtout utilisé pour les diffusions professionnelles. Scientific Atlanta est maintenant une filiale de Cisco depuis le premier trimestre 2006.
Programmateur
Timer en anglais. Système permettant la mise en fonction d'un récepteur, en vue d'enregistrer un programme, par un magnétoscope par exemple. Désigne également un professionnel qui, dans une unité de programme, une chaîne, détermine le choix et les heures de diffusion des programmes.
- Q - 
- R - 
RépartiteurBoîtier permettant la repartition d'un signal d'entrée BIS sur deux ou plusieurs sorties. Il provoque des pertes, car il ne dispose pas d'amplificateur.
RS-232
Norme de transmission de données série non différentielle qui régit le raccordement aux ordinateurs.
RVB
Abréviation pour rouge-vert-bleu, représentant les trois couleurs primaires nécessaires à la transmission de la couleur dans un signal vidéo. Nom donné aux trois signaux qui transitent par les différents éléments de liaison (prises, câbles, etc.).
- S - 
SIDService Identification : l'identifiant de service est utilisé dans le flux numérique pour identifier un service particulier permettant au recepteur de le reconnaitre.
- T - 
TerminalEn télévision, c'est le nom aujourd'hui utilisé pour désigner en diffusion numérique un récepteur-décodeur satellite grand public. Le terminal ou récepteur numérique est l’équipement qui permet de capter la télévision en numérique. En anglais, il tire son nom de l’endroit où il est habituellement placé : sur le poste de télévision. Egalement appelé integrated receiverdecoder (IRD), sa tâche principale est de décompresser et décrypter le flux de données demanière à transmettre au téléviseur un signal audiovisuel normal. Le récepteur numériquehéberge cependant aussi le matériel utile à toutes les autres possibilités offertes par latélévision numérique. Il convient de mentionner que les fonctions du récepteur numériquepeuvent également être intégrées dans le téléviseur et l’on parle alors de integrated (digital) television set (i(D)TV). Pour produire un signal AV que le téléviseur puisse comprendre (unsignal audio-vidéo analogique), il faut pouvoir parcourir dans le récepteur numérique, ensens inverse, toute la chaîne du processus : numérisation, compression et cryptage. Acommencer par la démodulation du signal haute fréquence en flux de données numériques.Ensuite, dans un démultiplexeur, le multiplex de flux transport doit à nouveau être fractionné en composants. En règle générale, l’en-tête n’est pas codé et fournit les donnéesnécessaires à l’affectation des différents échantillons. Les signaux audio et vidéo sont alorsdécompressés à l’aide du récepteur numérique MPEG 2, si nécessaire les servicescomplémentaires sont mis à disposition. En cas d’accès conditionnel au contenu, le flux dedonnées doit être décrypté. Pour répondre à cette nécessité, le récepteur numérique devraêtre équipé d’un module CA intégré ou interchangeable et c’est un descrambler quipermettra le décryptage. Une API intervient en tant qu’intergiciel (middleware), c’est-à-dire intermédiaire entre le matériel et les logiciels pour l’exécution des applications. Elle sert également aux applications interactives qui passent par le récepteur numérique.
TNT
TNT : télévision numérique terrestre . Systéme de diffusion par voie hertzienne terrestre d'un signal de télévision numérique. Ce signal à travers le monde est à des normes différentes. En Europe, la norme courante est le MPEG-2 DVB-T , basé sur la modulation COFDM. Une nouvelle norme basée sur la compression MPEG-2 DVB H264 sera utilisée à l'automne 2005 en France pour diffuser les chaînes cryptées de la TNT. Cette nouvelle norme permet de diffuser aussi bien des chaînes en définition standard qu'en haute-définition.
Transpondeur
Répéteur en français. C'est l'appellation donnée au réémetteur embarqué à bord des satellites, dont la fonction est de retransmettre les signaux reçus de la station de montée vers une partie précise du globe. Le répéteur est associé à une ou plusieurs antennes d'émission, qui déterminent, par leur forme et leur orientation, la puissance et la zone de couverture du faisceau émis.
Tuner
Dispositif électronique à caractéristique non linéaire, suivi en général d'un filtre destiné à séparer deux grandeurs préalablement combinées par une modulation. En réception satellite, il permet un accord en fréquence et l'extraction des signaux audio/vidéo véhiculés par une onde porteuse, afin de les restituer via les circuits du téléviseur. Par extension, démodulateur.
- U - 
- V - 
Viaccess 
C' est un système de chiffrement pour la télévision numérique développé par France Télécom, il est utilisé notamment par TPS,AB Sat , BIS.Télévisions, la SSR-SRG, TNTSAT et en partie par Canalsat. A ce jour (07.2007), cinq versions Viaccess PC2.3, Viaccess PC2.4, Viaccess PC2.5 , Viaccess PC2.6 et Viaccess 3 sont en service. 
Videoguard 
Système de cryptage développé par NDS, société filiale de NewsCorp appartenant à Rupert Murdoch. 
V O DVOD = Video on demand (Vidéo à la demande) Capacité à fournir un film numérisé à un poste client, en particulier à un navigateur Web, quand son utilisateur le réclame. Ce type de diffusion s'appuie soit sur sur des infrastructures de communication à très haut débit (des fibres optiques par exemple), soit sur des techniques de streaming.
- W - X - Y - Z - 

_________________
Bonjour les amis
Decodeur
Kaon 570
fte s300
Administrateur


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/07/2008, 19:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A.B.C.Informatiques Index du Forum -> Discution satelite Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com